Le projet de création l’Observatoire voté par la Région – séance plénière, le 16 déc. 2016

Lou proujèt de creacioun de l’Óusservatòri
vouta pèr la Regioun en sesiho pleniero, lou 16 de desèmbre 2016

Despièi mai de 10 an, lou Couleitiéu Prouvènço obro sus la creacioun de l’Óusservatòri de la Lengo e de la Culturo Prouvençalo, un cèntre culturau representatiéu de la lengo prouvençalo parlado sus noste terraire, e coudificado pèr Frederi Mistral. Li sòci istituciounau soustènon aquest proujèt, après li despartamen de Vau-Cluso e di Bouco-dóu-Rose, la Regioun vèn de refourti sa participacioun pèr un vote d’uno suvencioun pèr la renouvacioun dóu Mas Sant-Pau, à Chivau-Blanc, qu’aculira l’Óusservatòri.

Depuis plus de 10 ans, le Collectif Prouvènço travaille sur la création de l’Observatoire de la Langue et de la Culture Provençales, centre culturel représentatif de la langue provençale parlée dans notre territoire, et codifiée par Frédéric Mistral. Les partenaires institutionnels soutiennent ce projet, après les départements de Vaucluse et des Bouches-du-Rhône, la Région vient de confirmer sa participation par un vote d’une subvention pour la réhabilitation du Mas Saint Paul, à Cheval-Blanc, qui accueillera l’Óusservatòri.

Despièi l’arivado de la nouvello chourmo au Counsèu Regiounau de Prouvènço-Aup-Coustiero d’Azur en 2016, devèn bèn coustata que soun Presidènt, Crestian Estrosi, s’es engaja en favour de la culturo regiounalo. Aviva pèr lou Couleitiéu Prouvènço dóu tèms de la campagno eleitouralo dis eleicioun regiounalo, coume d’aiours lis àutri candidat, fuguè lou proumié à respondre à la demando facho pèr lou Presidènt de
l’assouciacioun, Jan-Pèire Richard, e acò d’un biais clar e pousitiéu.

Depuis l’arrivée de la nouvelle équipe au Conseil Régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, en 2016, force est de constater que son Président, Christian Estrosi, s’est engagé en faveur de la culture régionale. Sollicité par le Collectif Prouvènço durant la campagne électorale des élections régionales, comme d’ailleurs les autres candidats, il fut le premier à répondre à la demande formulée par le Président de l’association, Jean-Pierre Richard, et ce de manière claire et positive.

Un cop elegi, Crestian Estrosi a afourti uno poulitico de messo en valour e de soustèn i lengo regiounalo. Pèr mena aquesto poulitico voulontaristo, s’es enviróuta d’un Vice-Présidènt sus aquest item, lou Deputa dóu Var Felipe Vitel, éu-meme forço assabenta d’aquésti questioun. Enfin, a nouma coume Counseiero Culturalo Mandy Graillon, la Rèino d’Arle qu’a prounouncia lou discours d’antoulougìo de « Gardaren Prouvènço ! », la manifestacioun endraiado pèr lou Couleitiéu Prouvènço e qu’aguè lou sucès qu’avèn couneigu lou 24 d’óutobre 2015 en Arle. Crestian Estrosi, em’un centenau d’elegi de tout bord pouliti, èro au proumié rèng de la manifestacioun. A ausi aqueste jour li dicho di diferènts ouratour e la voues di prouvençau.

Une fois élu, Christian Estrosi a affirmé une politique de valorisation et de soutien aux langues régionales. Pour mener cette politique volontariste il s’est entouré d’un Vice-Président sur ces question, le Député du Var, Philippe Vitel, lui-même très au fait de ces problémes. Enfin, il a nommé comme Conseillère culturelle Mandy Graillon, la Reine d’Arles, à qui l’on doit le discours d’anthologie de « Gardaren Prouvènço ! », la manifestation initiée par le Collectif Prouvènço, et qui connut le succès que l’on sait le 24 octobre 2015 à Arles. Christian Estrosi, avec une centaine d’élus de toutes tendances politiques, était au premier rang de la manifestation, il a entendu ce jour-là le discours de la reine d’Arles et la voix des Provençaux.

Un proujèt menciouna dintre lou plan
« Rode de sauvamen di tradicioun regiounalo »
Un projet inscrit dans le cadre du dispositif
« Lieux de conservation  des traditions régionales »

Aquest acourdamen entre li Prouvençau, lis elegi e l’amenistracioun terradourenco entiro vuei sus uno poulitico voulountaristo d’aparamen dóu terraire e de sa culturo. Dintre lou plan « Rode de sauvamen di tradicioun regiounalo », lou Counsèu Regiounau, dins lou debana de soun Acamp Plenié, a vouta uno suvencioun de 496 000 € pèr assousta la creacioun de l’Óusservatòri.

Cette synergie entre les Provençaux, les élus et l’administration territoriale débouche aujourd’hui sur une politique volontariste de défense du territoire et de sa culture. Dans le cadre du dispositif « Lieux de conservation des traditions régionales », le Conseil Régional a donc voté, lors de l’Assemblée Plénière du 16 décembre dernier, l’attribution d’une subvention de 496 000€ pour soutenir la création de l’Observatoire de la Langue et de la Culture Provençales.

Aquesto renouvacioun dóu Mas Sant-Pau es d’aperaqui 800 000 € foro tausso pèr l’agènci d’Architeituro Crestini Cauquil e Yann Hody. Sara majamen pres en cargo pèr li couleitiveta terradourenco, Regioun, CD84 e CD13, e que s’apoundran li coumuno e coumunauta de coumuno dispausado pèr sousteni lou proujèt. En proumié, la coumuno de Chivau-Blanc, que lou Conse, Crestian Mounier, e soun Counsèu municipau an buta à la rodo pèr l’enantimen dóu proujèt pèr la messo à póusito de la fermo patrimounialo Sant-Pau. Es à la coumuno de Chivau-Blanc que s’apoudèro la renouvacioun dóu bastimen. D’àutri coumuno an adu soun soustèn en baiant de suvencioun especialo alougado à la renouvacioun dóu bastimen, Fau cita Sant-Martin-de-Crau, Miramas, Lançoun, Font de Vau-Cluso, lou Deputat Jan-Bouchet…

Le coût de la réhabilitation du Mas Saint-Paul est estimé à 800 000€ hors taxe par l’agence d’Architecture Christine Cauquil et Yann Hody. Il sera pris en charge principalement par les collectivités territoriales, Région donc, CD84 et CD13, auxquelles s’ajouteront les communes et communautés de communes désireuses de soutenir le projet. En premier lieu la commune de Cheval-Blanc, dont le Maire, Christian Mounier, et son Conseil municipal ont été un élément moteur dans l’avancement du projet par la mise à disposition de la ferme patrimoinale Saint-Paul. C’est à la commune de Cheval-Blanc qu’incombe la maitrise d’ouvrage de la réhabilitation du bâtiment. D’autres communes ont apporté leur soutien par le biais de subventions spéciales allouées à la réhabilitation du bâtiment. Citons notamment Saint-Martin-de-Crau, Miramas, Lançon-Provence, Fontaine-de-Vaucluse, le Député Jean-Claude Bouchet…

Un finançamen mutuau e participatiéu
Un financement mutuel et participatif

Un rampèu i coumuno de Prouvènço pèr un finançamen participatiéu fin de refourti lou proujèt vai èstre enrouta aquesto annado au pica de la daio : un sistèmo nouma « MURAIO » (lou mur en prouvençau mai tambèn pèr Mutualisation des Ressources des Agglomérations Impliquées dans l’Observatoire). Aquesto muraio sara bastido de brico pourtant caduno uno placo o uno iscripcioun de la vilo o dóu vilage dounadou. Adournado d’un óulivié, aubre de vido e simbole de Prouvènço, sara aubourado dins l’espàci d’acuènci dóu publi de l’Óusservatòri. « La Muraio » sara un simbole fort e boutara en relèu li coumuno sòci. Cade ciéutadan poudra buta à la rodo pèr douna cors à l’Óusservatòri de la Lengo e de la Culturo Prouvençalo en chamant l’elegi de sa coumuno pèr sa pèiro au bastimen, mai tambèn en faisant uno douno à la Fondation du Patrimoine pèr adurre la renouvacioun dóu Mas Sant-Pau.

Un appel aux communes de Provence pour un financement participatif pour consolider le projet va être lancé durant ceette année cruciale ; un dispositif dénommé « MURAIO » (le mur en provençal, mais aussi l’acronyme pour Mutualisation des Ressources des Agglomérations Impliquées dans l’Observatoire). Ce mur sera construit de briques portant chacune une plaque ou une inscription de la ville ou du village donateur. Orné d’un olivier, arbre de vie et symbole de la Provence, il sera érigé dans l’espace d’accueil du public de l’Observatoire. « La Muraio » sera un symbole fort et mettra en valeur les communes partenaires. Chaque citoyen peut contribuer à la concrétisation de l’Observatoire de la Langue et de la Culture Provençales, en interpelant l’élu de sa commune pour apporter sa pierre à l’édifice, mais également en faisant un don via la Fondation du patrimoine pour la réhabilitation du mas Saint-Paul.

Quouro legirés aquésti ligno, uno grando reunioun prealablo recampant l’ensèn dis atour touca dins lou proujèt, se sara debanado (prougramado à la mié janvié). Sa toco es de defini li terme de l’apeoun dóu proujèt de renouvacioun dóu mas e subre-tout lou calendié di travai. Sarés bèn segur assabenta de soun evoulun.

A l’heure où vous lirez ces lignes une grande réunion préparatoire réunissant l’ensemble des acteurs impliqués dans le projet se sera tenue (programmée à la mi-janvier). Son objet est de définir les termes de la mise en place du projet de réhabilitation du mas et notamment le calendrier des travaux. Nous vous tiendrons évidemment informés de leur évolution.

Le Collectif Prouvènço mettra tous ses actifs au service du bien comun

 

Aqueste vote es un grand sucès que fau d’en proumié metre au comte dóu Couleitiéu Prouvènço. Un proujèt mena pèr soun Presidènt, Jan-Pèire Richard, qu’afourtis que l’Óusservatòri sara dins l’istòri de la Prouvènço. Soun pensamen sus lou cop en seguido à-n-aqueste evenimen.

Ce vote est une grande victoire, à mettre en tout premier lieu à l’actif du Collectif Prouvènço. Un projet initié par son Président, Jean-Pierre Richard, qui affirme que l’Observatoire rentrera dans l’histoire de la Provence. Sa réflexion à chaud suite à cet événement.

« Aqueste vote dóu Counsèu Regiounau Prouvènço-Aup-Coustiero d’Azur s’óubli-
dara pas. Bono-di aqueste soustèn, l’Óusservatòri vai creba l’iòu e prendre soun envanc tre l’annado 2017. Lou webzine Made in Marseille a publica un doursié counsacra à l’Óusservatòri que rènd comte d’aqueste evenimen e relato pan pèr pan lou proujèt d’aqueste ourganisme culturau.

« Ce vote du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur 2017 restera dans les annales, Grâce à ce soutien, l’Observatoire va voir le jour et se concrétiser dès cette année 2017. Le webzine Made in Marseille (madeinmarseille.net) a publié un dossier consacré à l’Observatoire qui rend compte de cet événement et détaille bien le projet de cet organisme culturel.

Lou Couleitiéu meno uno batèsto achinido pèr la preso en comte de la pluralita di lengo d’O et lucho contro l’impausicioun d’uno lengo unico noumado óucitan, qu’a d’amiro ideoulogico e de fes que i’a poulitico. Li suvencioun voutado autant pèr la Regioun que pèr lou Counsèu Despartamentau de Vau-Cluso que pèr lou di Bouco-dóu-Rose, o encaro aquesto di coumuno e li douno dis estajan, saran en plen baiado à la renouvacioun dóu Mas Sant Pau, lou mas qu’assoustara l’Óusservatòri à Chivau-Blanc. Lou Couleitiéu n’en sara que lou gestiounàri dis ativeta de l’Óusservatòri. Lou mas istara la prouprieta de la coumuno de Chivau-Blanc. Nous semblavo utile de precisa acò, car li countribuable que sian counvènon dóu soulide d’aquesto creacioun que boutara pèr lou proumié cop la Prouvènço au nivèu di gràndi regioun lenguistico d’Éuropo.

Le Collectif mène un combat incessant pour la prise en compte de la pluralité des langues d’oc et lutte contre l’imposition d’une langue unique appelée occitan, qui a des visée idéologiques, voire politiques. Les subventions votées tant par la Région que par le Conseil Départemental de Vaucluse et celui des Bouches-du-Rhône, ou encore celles des communes et les dons des citoyens seront intégralement dévolues à la réhabilitation du Mas Saint-Paul, la ferme qui abritera l’Observatoire à Cheval-
Blanc. Le Collectif ne sera que le gestionnaire des activités de l’Observatoire. Le mas restera la propriété de la commune de Cheval-Blanc. Il nous semblait utile de préciser cela car les contribuables que nous sommes conviennent du bien-fondé de cette création qui mettra pour la première fois la Provence au niveau des grandes régions linguistiques d’Europe.

Lou Couleitiéu metra tout ço qu’a, soun persounau, soun materiau e si benevole au service dóu bèn coumun. Pèr endico, l’autofinançamen de nosto assouciacioun es d’aperaqui 30%. Vivèn pas escassamen de suvencioun di couleitiveta terradourenco.
Festejaren ensèn aquesto creacioun de l’Óusservatòri à l’escasènço de la celebracioun di vot 2017 dóu Couleitiéu que se debanara lou 27 de janvié, à 18O, à la Salo de l’Etoile, à Castèu-Reinard, à la counvidacioun dóu Deputa-Conse d’aquesto vilo, Bernat Reynès.
Lou Forum de Mausssano-lis-Aupiho, qu’aura liò li 8 e 9 d’abriéu, dounara l’óucasioun à-n-aquéli que lou souvèton de participa e d’ajuda basti lou prougramo de l’Óusservatòri.
À l’an que vèn e bono e urouso annado. »

Le Collectif mettra tous ses actifs, son personnel, son matériel, ses bénévoles au service du bien commun. Pour information, l’autofinancement de notre association est d’environ 30%, nous ne vivons pas exclusivement de subventions des collectivités territoriales.
Nous fêterons ensemble cette création de l’Observatoire à l’occasion de la célébration des vœux 2017 du Collectif, qui se tiendra le 27 janvier, à 18h, à la Salle de l’Etoile à Châteaurenard, à l’invitation du Député-Maire de cette ville, Bernard Reynès. Le Forum de Maussane-les-Alpilles, qui se tiendra les 8 et 9 avril, donnera l’occasion à tous ceux qui souhaitent participer et construire ensemble le programme de l’Observatoire.
A l’an que vèn e bono e urouso annado »

un outil pour maintenir, promouvoir et mesurer l’évolution
de la langue 
et de la culture provençales

L’Óusservatòri sara uno estruturo de sincrounisacioun culturalo e scientifico d’acioun entre couleitiveta, assouciacioun e Educacioun naciounalo. Aura pèr toco de verifica d’empegne la lengo prouvençalo. Pèr acò faire, aura en cargo dos gràndis enregado : uno messioun d’óusservacioun de la lengo e de la culturo prouvençalo. L’Óusservatòri aura pèr toco de proudurre uno couneissènço partejado sus la situacioun e la pratico de la lengo e di coustumo prouvençalo. Lis endico reculido de-countùni saran messo à póusito de tóuti : istitucioun, atour loucau, proufessiounau, grand publi…
Un rode de creacioun durbènt uno draio autant au mouderne qu’i tradicioun. Liò vivènt, recampara doucumen e viéure temouin, tout en assegurant la proumoucioun de la culturo prouvençalo devers de relarg e de creacioun countempourano.
Dins l’establimen, un espàci multimedia sara istala recampant de ressourso fotò, videò e doucumentàri que cadun poudra counsulta, mai tambèn un cèntre d’enfourmacioun e de doucumentacioun. L’Óusservatòri aculira un cafè musicau e literàri ounte saran ourganisa rescontre, counferènci e mostro, uno prougramacioun diversificado pèr tout publi e en particulié i jouine.

L’Observatoire sera un organisme de coordination culturel et scientifique des actions entre collectivités, associations et Éducation Nationale. Il aura pour vocation de vérifier et de promouvoir la langue provençale. Pour cela, il aura en charge deux grands axes :
• une mission d’observation de la langue et de la culture provençale. L’Observatoire aura pour but de produire une connaissance partagée sur la situation et la pratique de la langue et des coutumes provençales. Les informations, recueillies en continu, seront mises à disposition de tous : institutions, acteurs locaux, professionnels, grand public… ;
• un lieu de création ouvrant la voie tant à la modernité qu’aux traditions. Lieu vivant, il regroupera documents et objets témoins, tout en assurant la promotion de la culture provençale à travers des disciplines et des créations contemporaines.
Dans l’établissement, un espace multimédia sera installé regroupant des ressources photos, vidéo, audio et documentaires que chacun pourra consulter mais aussi un centre d’Information et de Documentation. L’Observatoire, accueillera un café musical et littéraire où seront organisées rencontres, conférences et expositions, une programmation diversifiée s’adressant à tous les publics et en particulier aux jeunes.

Jean-Pierre Richard,
Président du Collectif Prouvènço

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>